La gastronomie japonaise est tout à fait exceptionnelle car c’est une culture à part entière. D’après son histoire et son évolution, il y a divers type de gastronomie japonaise. Nous y retrouvons différents aliments que ce soit locaux ou importés et il ne faut surtout pas oublier les traditions reliées à la cuisine japonaise. Elle recèle de très bons plats, et s’est répandue rapidement à travers le monde.

Les différents types de gastronomie japonaise

Il existe différents types de gastronomie japonaise selon leur préparation et leur dégustation. En tout, nous comptons trois sortes de cuisine japonaise ayant chacune leur propre déclinaison. Tout d’abord il y a la cuisine traditionnelle du Japon. Elle se popularise surtout avant l’ère Meiji et est également appelée Nihon ryori ou encore Washoku. Nous pouvons citer parmi cette cuisine traditionnelle cinq déclinaisons. Il y a le Kaiseki-ryori, une grande cuisine orientale qui a été surtout connue à l’époque Edo. Puis, le Cha-kaiseki qui est surtout lié à la consommation de thé japonais. Le Shojin-ryori est une cuisine végétarienne qui devient courante au XIIIème siècle. L’Osechi-ryori est la source du banquet de l’ère Heian et est surtout utilisée pour la célébration du nouvel an japonais. Pour clore les déclinaisons du Washoku, il y a le Honzen-ryori. C’est la cuisine des Samouraïs qui est née à l’époque de Morumachi. Elle se fait également appelée actuellement Sawachi. Ensuite, il y a le Yoshoku qui est la cuisine occidentale popularisée durant l’ère Meiji. Cette gastronomie fait partie du patrimoine culinaire japonais même si ce dernier provient surtout de recettes importées et adaptées selon les ingrédients locaux après la fermeture du pays. Et enfin, il y a la cuisine Sino-japonaise. Cette cuisine renferme toutes les recettes de l’époque Meiji mais qui n’est pas occidentale.

Les traditions à respecter lors d’un dîner japonais

Pour les japonais, le dîner est le repas le plus important de la journée. Cela est dû au fait que le dîner est celui qui est considéré être le plus traditionnel et nécessite le plus de respect. Le dîner peut se faire dans des petits bars ou des restaurants appelés Izakaya ou encore dans les yatai. Le repas du dîner pris dans les Izakaya est généralement fait suivant la règle de l’Ichiju sansai ou soupe trois assiettes : du riz, une soupe et trois accompagnements. Mais cela peut également être suivant l’Ichiju Issai qui n’est composé, cette fois que d’un seul accompagnement. Dans tous les cas, nous retrouverons au dîner, du riz et de soupe. En ce qui concerne la soupe, il s’agit surtout d’un bouillon très parfumé et garni. Pour ce qui est de l’accompagnement, également appelée Okazu, elles sont servies en petites quantités avec des goûts, des couleurs et des préparations variés. L’Okazu peut être du Nimono (une préparatin bouillie), du Sumono ou Namasu (préparation vinaigrée), du Yakimono (préparation grillée), du Namamono (préparation crue), du Mushimono (préparation à la vapeur), de l’Agemono (préparation frite), de l’Aemono (préparation composée) ou encore du Tsukemono (préparation macérée). Mais comme nous le disions plus tôt, il est également possible de manger en pleine rue, c’est-à-dire dans les Yatai. En général, le dîner japonais, comme la plupart des repas japonais se termine par un thé. Pour parler de politesse lors d’un dîner japonais, il faut connaitre certaines règles afin d’être respectueux. Par exemple, il ne faut pas manger avec les doigts sauf pour certains aliments, faire quitter les plats de la table, passer la nourriture de baguette en baguette, jouer avec ces baguettes, versez de la sauce sur le riz blanc, mélanger les repas… bref, il y a toutes sortes de traditions et de règles à respecter pour un dîner japonais.

L’utilisation du yuzu dans la gastronomie japonaise

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Yuzu et jus de Yuzu sont très appréciés et sont souvent présents dans la cuisine japonaise. En fait, le Yuzu est une sorte de petit pamplemousse de couleur verte ou jaune, cela dépend de sa maturité. Cet agrume est consommé dans la gastronomie japonaise de diverses manières. Cela peut être pour son zeste qui sert de condiment dans un repas ou encore pour le jus de yuzu pressée à la main pour faire un assaisonnement. Le Yuzu et jus de Yuzu sont connu pour leur goût d’une acidité remarquable. Le yuzu est très présent dans la cuisine japonaise car il peut s’accorder avec toutes sortes de préparation : sucrées, salées ou bien pimentées. Pour ne citer qu’un exemple, le yuzu est un des ingrédients essentiels à la préparation de la sauce appelée Ponzu.

Les sauces de la gastronomie japonaise

Les sauces font partie intégrante de la gastronomie japonaise. Comme les japonais aiment les plats avec un goût bien relevé, diverses sauces s’imposent dans leurs préparations. La première sauce est connue de tous car nous l’utilisons dans le monde entier pour donner une touche originale à nos plats. Il s’agit de la sauce soja appelée également Shôyu. Pour approfondir un peu nos connaissances, il est important de savoir que la sauce Shôyu a plusieurs variétés. Il y a la Koikuchi shôyu, très polyvalente et qui s’adapte à tous les plats ; la Usukuchi shôyu qui est assez salée et plus utilisée avec le poisson blanc, la viande et les plats de légumes ; le Tamari shôyu est surtout consommée par les personnes allergiques au gluten ; le Shiro shôyu qui est plutôt sucrée et sert à relever le goût des soupes et des nouilles ; et enfin, le Saishikomi shôyu qui est lui aussi sucré et utilisé par exemple avec les sushis. Ces cinq variétés de sauces sont les principales sauces soja japonaise. Cependant, il y en a d’autres comme le Yuzu shôyu (un mélange de sauce soja et de jus de yuzu pressé à la main). A part la sauce soja, il y a aussi la sauce Teriyaki ou la sauce Sukiyaki par exemple. La sauce Teriyaki est faite à base de mirin, de sauce soja, de saké, de sucre, d’huile et de sel. Elle est surtout utilisée pour la viande ou le poisson. Quant à la sauce Sukiyaki, elle est composée de sauce soja noire, de saké, de mirin, de sucre et d’un peu d’eau. Elle peut être utilisée en assaisonnement pour le riz ou les légumes.

Nos produits japonais en vente sur Instant Chef

Jus de yuzu pressé à la main

Jus de yuzu

Sauce de Ponzu

Vinaigre de pulpe de yuzu

Sauce au yuzu ponzu shibanuma

Sésame grillé au yuzu

Moutarde au yuzu

(Visited 1 192 times, 1 visits today)
0