Pour ceux qui aiment découvrir de nouveaux horizons gastronomiques, il est tout à fait approprié de se renseigner sur la gastronomie japonaise. Le Japon est un pays tout en tradition. Chez eux, même la consommation de la nourriture est très particulière et doit respecter certaines règles. Les tendances culinaires dans la gastronomie japonaise sont très variées. Elles vont des sushis à la consommation du Yuzu et bien sûr passent par l’utilisation de différents ingrédients. Dans le but d’apprécier pleinement la gastronomie japonaise, faisons un peu le tour de certains plats typiquement japonais.

Les sushis, qu’une petite partie de la gastronomie japonaise

Si la gastronomie japonaise recèle toutes sortes de plats, il y en a bien une que nous connaissons tous et que nous apprécions. Il s’agit bien sûr des sushis. Si en dehors du Japon nous connaissons tous parfaitement ce plat, il est à préciser qu’il ne se consomme que rarement là-bas. En général, ce plat est l’ensemble d’un riz vinaigré que l’on appelle Shari et d’autres ingrédients appelés Néta. Ces ingrédients sont habituellement du poisson ou du fruit de mer. Il est important de savoir qu’il existe différent types de sushis. Lorsque nous parlons de sushis, nous faisons généralement référence aux sushis crées pendant l’ère Edo. C’est une combinaison de sashimi et de boule de riz vinaigré. Cependant, les sushis japonais peuvent être de types différents selon les combinaisons faites entre les ingrédients. En tout, il y a cinq sortes de sushis japonais que l’on connait. En premier, il y a le Nigirizushi ou sushi tenu. Il s’agit d’une boule de riz vinaigré accompagnée de neta composée de tranches de poisson soit cru soit cuit avec des crevettes, des oursins, du crabes, une omelette, des légumes et un peu de wasabi. Cette variété de sushi a été inventée par Hanaya Yohei. Elle est vendue au japon dans des yatai ou cuisine de rue. Le Nigirizushi peut se décliner sous différentes formes. D’une part, il y a le gunkanmaki qui est sous forme de rouleau (boule de riz enveloppée avec une bande d’algue nori) avec du poisson volant, du capelan et du saumon ; d’autre part il y a le temarizushi qui est sphérique qui est très facile à préparer et se fait même à la maison. Ensuite nous avons le Makizushi. Il s’agit d’un plat obtenu en prenant une nori (algue séchée) où l’on place du riz, du poisson et des légumes avant de rouler le tout. Une fois cette préparation accomplie, on découpe le rouleau en plusieurs tranches qui donnent des Hoso-maki pour le plus petit diamètre, le naka-maki pour les grands et le futo-maki pour un très grand diamètre. Le Makizushi a une variante californienne qui est appelée ura-maki. Mis à part cela il y a le Temakizushi. Ce genre de sushi est également appelé sushi roulé à la main. Sous forme de cône, elle se fait avec des nori remplis de riz et d’autres ingrédients tels que le poisson ou les légumes. En avant dernière place, il y a le Inarizushi qui est fait avec du tofu frit ou une omelette rempli de riz vinaigré. Et pour terminer, il y a le Chirashizushi. Il s’agit d’une préparation à base de garniture et de riz vinaigré. Il est surtout consommé lors des traditions du Hina matsuri (jour consacré aux petites filles). Bien sûr, une fois sorti du Japon, les sushis ont connu certaines modifications pour s’adapter aux goûts gastronomiques du monde entier tout en restant japonais.

La fulgurante ascension du Yuzu dans nos assiettes

Si auparavant nous ne connaissions pas forcément le yuzu, actuellement il fait partie de nos ingrédients préférés en cuisine. Le yuzu a un goût qui est considéré comme étant entre le citron vert et le pamplemousse jaune ainsi que la mandarine. Il s’utilise surtout pour la préparation de divers plats japonais. Il peut s’utiliser de plusieurs façons dans nos plats. Le zeste de yuzu peut par exemple être utilisé en tant que condiment tandis que le jus est utilisé pour assaisonner les plats. Il peut convenir aux plats salés, sucrés et même épicés. Pour ne citer qu’un exemple de préparation à base de yuzu, il y a la sauce Ponzu. Dans le cas où il nous est difficile de nous procurer cet ingrédient, il peut se trouver sous différentes formes sur le marché afin de répondre à nos besoins : jus, zeste râpé, mélangé avec d’autres épices, ou même en sauce pimentée.

Les nouveautés qui font le buzz

Il y a actuellement des incontournables de la gastronomie japonaise qui font le buzz que ce soit pour une utilisation à la maison ou ailleurs. Parmi les plus connus, les petits pois soufflés au wasabi sont très appréciés. Il s’agit en l’occurrence de petits pois que l’on a enrobés avec une couche de wasabi. Ces petits pois sont très utilisés au japon comme chez nous pour des apéritifs. A la fois croustillant et délicieux, ils sont parfaits pour recevoir des invités. Ensuite il y a l’ail noir d’Aomori. Il s’agit en fait, d’ail que l’on a trempé durant un certain temps dans de l’eau de mer. Elle a une saveur très spéciale qui est à la fois fruitée et fermentée. Cet ingrédient est très utilisé dans la cuisine japonaise telle que pour la préparation de poissons à chair blanche, de viandes blanches, de sobas et même de riz. Sinon, l’ail noir d’Aomori se marie très bien avec le chocolat pour son goût assez sucré. Et pour terminer, il y a le wakame séché en morceaux. Là, il est question d’une algue que l’on trouve au Japon et qui est séchée pour sa cuisson. Il est très utilisé dans la préparation de soupe, de salade ou encore avec du tofu. En général, le wakamé séché en morceau peut être accompagné de sauce soja ou de vinaigre de riz pour en relever le goût plutôt sucré.

Nos produits japonaises en vente sur Instant Chef:

Gingembre pour sushi

Algues pour sushi

Riz pour sushi

Sauce teriyaki

(Visited 294 times, 1 visits today)
0