Le cèpe ce n’est pas vraiment un nom dont nous entendons souvent parler. En fait, il s’agit tout simplement d’un champignon comestible. Le cèpe est en fait, un terme qui est utilisé pour désigner une très grande variété de champignons. Il en existe plusieurs sortes qui peuvent servir en cuisine. Pour en savoir plus sur le cèpe, partons à la découverte de la culture, des principaux consommateurs mais aussi de son utilisation en cuisine.

La culture

Tout d’abord nous allons voir les différentes sortes de cèpes comestibles. Il y a le Cèpe de bordeaux, le cèpe tête-de-nègre, le cèpe d’été et le cèpe de pins des montagnes. Mis à part les plus connus, il y a également les cèpes Royaux. Pour ce qui est de la culture, le cèpe n’est pas encore produit de façon prémédité pour le moment. La plupart des moyens de culture sont donc expérimentale pour avoir les produits que nous souhaitons.

Afin d’avoir de bon cèpe, c’est l’endroit de culture qui est le plus important. Il faudra donc penser à trouver des plantations ayant déjà des petits cèpes en culture. C’est la meilleure manière de faire en sorte de s’assurer d’une bonne floraison. Pour tenter d’avoir une belle culture, il faut semer  des fragments de carpophores. La meilleure solution est de choisir de faire cette semence dans une région ayant des arbres ni trop vieux ni trop jeune. La région doit être assez drainée et bien aérée.

Le sol utilisé est très important car le cèpe a généralement besoin d’une parcelle qui contient à la fois de la silice et de l’argile. Il est également plus que nécessaire  d’avoir une terre au pH de 6,0. Sinon, il est tout aussi conseillé sur le taux de litière et d’humus, le cèpe a besoin d’un taux de litière abondante. Cependant, pour l’humus, il est conseillé de choisir une terre moins riche. Lors de la plantation, les cultivateurs sont priés de choisir des fragments de carpophores de bonne qualité. Ils sont ensuite insérés dans des petites entrées allant de 10 à 15 cm. Cette ouverture se fait surtout à l’aide d’une pelle puis est recouverte avec la litière dégagé au départ. En cultivant du cèpe, il faut être patient. En effet, après cette inoculation, la fructification peut ne se produire que 2 ou 3 ans environ plus tard. Dans le cas de saison trop aride, il faut que la culture soit arrosée et peut être même aérée. Bien évidemment, il faut éviter les champignons qui seraient agressifs. Cela pourrait nuire à la culture qui est déjà assez fragile.

Il est surtout possible de retrouver ce fameux champignon dans des régions pleines d’arbres. Il est par exemple possible d’en trouver une grande quantité en Espagne. Sinon, il est également possible de voir des cultures de cèpes en Italie. D’autres pays comme l’Albanie, la Bulgarie, la Macédonie, la Roumanie, la Serbie, la France, ou la Slovénie sont également des producteurs importants de cèpes.

Les principaux consommateurs

Pour ce qui est de la consommation, le cèpe est très utilisé en cuisine. C’est pour cette raison que beaucoup de pays en commandent. En premier lieu, il y a la France, avec sa gastronomie variée, le cèpe est très apprécié par les Français. Ensuite, il y a l’Italie ou encore l’Allemagne. Pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, il est quasiment impossible de retrouver ce genre de cèpe. C’est pour cette raison qu’ils en importent beaucoup. Pour les pays qui n’en ont pas comme ces derniers, les récoltes de cèpes sont le plus souvent envoyées sous formes de champignons séchés. Sinon, ils peuvent être conservés d’une manière plus complexe mais plus fraîche.

Son utilisation en cuisine

Le cèpe est très facile à utiliser en cuisine. Pour ceux qui en cultivent, il est judicieux de les cueillir lorsqu’ils sont assez mûrs. Cela implique que la tête soit bien ronde et qu’elle n’ait pas de couche verdâtre en dessous de la tête. Le choix du cèpe est tout aussi important. Il y en a quelques-uns qui sont plus utilisés en cuisine comme le cèpe de Bordeaux, le cèpe Bronzé également appelé cèpe Tête-de-nègre, le cèpe d’été aussi nommé réticulé et enfin, il y a le cèpe acajou.

La préparation du cèpe ne nécessite aucune sorte de tâche trop difficile. En cas de champignon frais, il suffira d’enlever les parties abîmées à la base. Cela se fait avec un couteau ou à la  mains. Le nettoyage est également important. En cuisine, il est possible de le faire avec un petit torchon mouillé ou encore de le faire passer sous un petit jet d’eau à l’évier. Par précaution, il est plus judicieux de le faire rapidement pour éviter que le champignon absorbe l’eau et perde de sa qualité.

Lors de la cuisson, il est également important de ne pas trop mélanger le cèpe avec beaucoup d’eau. Le mieux est donc de le relever les champignons dans une poêle par exemple. La cuisson sera à point et les goûts resteront les mêmes. Le cèpe se mange de différentes façons. Ce genre de champignon est aussi souvent utilisé avec du Risotto . Pour ceux qui souhaitent essayer quelque chose de plus typique, il y a par exemple le soufflé au cèpe qui est à la fois facile à faire et qui ne nécessite pas vraiment beaucoup d’ingrédients. Dans le cas de personnes souhaitant une boisson, il est également envisageable d’utiliser le cèpe en guise d’arôme. C’est par exemple le cas lorsque l’on fait un cappuccino au cèpe. Bien sûr, dans ce cas, c’est du cèpe en poudre que l’on utilisera .

Bref, il faut le dire, le cèpe est un ingrédient qui se marie parfaitement à toutes les sortes de préparation que l’on souhaite faire en cuisine. Il peut très bien être utilisé sous forme de champignon frais ou en version séchée. Tout va dépendre de l’usage que l’on y réserve.

Nos produits en vente sur Instant Chef

Cèpes de choix

Moutarde au cèpes

Cèpes en poudre

Cèpes extra en bocal

(Visited 200 times, 2 visits today)
0